Les informations fournies sur ce site ne remplacent en aucun cas  celles des neurologues  spécialisés. Elles sont destinées à améliorer et non à remplacer la relation directe entre le patient et le professionnel de santé.


Migraines rares

Il existe de nombreuses formes de migraine. Ce qui complique encore la tâche des neurologues. Le plus souvent, les patients mettent des années avant d'obtenir un diagnostic. Et encore, ce diagnostic est parfois remis en cause. Vu la rareté de ces pathologies, la plupart des neurologues n'en n'ont pas l’expérience. Nous les citons ici, car même s'ils sont peu nombreux les malades méritent la reconnaissance de leur pathologie.

 

Cependant, nous n'avons pas la prétention de donner une définition scientifique précise. Nous nous contenterons d’évoquer ici les manifestations les plus importantes. Cela reste du domaine des neurologues spécialisés.

 

 

Photo / mundodehoy.fr

La migraine abdominale

C'est souvent la première manifestation de la migraine chez l'enfant entre 5 et 9 ans. Des adultes peuvent être touchés.

  • Douleur abdominale.
  • Nausée avec parfois mais pas toujours des vomissements.
  • Perte d’appétit.
  • Pâleur.
  • Sensation de mal être.

La migraine silencieuse

Les patients présentent tous les symptômes de la migraine et vivent presque toutes les phases. Prodrome, aura et post drome à l’exception de la céphalée.

La migraine vestibulaire

Le système vestibulaire de l'oreille interne est perturbé.

  • Perte d’équilibre.
  • Intenses vertiges.
  • Intenses nausées.
  • Étourdissements.

la migraine hémiplégique

Il en existe 2 types. La migraine hémiplégique familiale où plusieurs membres de la famille sont touchés et la migraine hémiplégique sporadique où un seul membre de la famille est touché. C'est la seule migraine pour laquelle les chercheurs ont identifié formellement 3 gènes. Des recherches sont encore en cours car certains malades ne présentent aucun de ces 3 gènes ce qui laisse supposer qu'il en existe d'autres. Selon les sources, le diagnostic est essentiellement clinique reposant sur les symptômes comme pour les autres migraines, alors que d'autres sources suggèrent la nécessité d'une histoire familiale et ou de tests génétiques positifs

 

Les malades présentent :

  • Toutes les étapes de l'aura.
  • Une faiblesse importante ou une paralysie d'une moitié du corps d’où le terme hémiplégie. Cette hémiplégie peut toucher aussi le visage.

Comme pour les autres migraines tout revient à la normale à la fin de la crise.

De nombreux autres symptômes y sont souvent associés, seul un neurologue peut vous confirmer qu'ils relèvent de la migraine.

 


Vulgaris médical Migraine / Mighty 10 types de migraines dont nous ne parlons pas "en anglais" / HIS : classification internationale des maux de tête.


octobre 2018