Qui sommes nous ?

 

"Tu ne sais jamais à quel point tu es fort jusqu'au jour ou être fort reste la seule option'  Bob Marley (1945-1981)

Nous sommes 4 migraineuses qui essayons de survivre face à la migraine en gardant le sourire.

Nous ne nous connaissions pas, vivons chacune à des endroits éloignés et avons des professions, des occupations et des vies familiales différentes... et pourtant, nous souffrons toutes de la même chose : la migraine et c'est pour cela que nous avons décidé de créer cette association.

 

Sabine, 56 ans, probablement migraineuse depuis la petite enfance, a entendu pour la première fois migraine avec Aura à 19 ans. Elle a deux tantes migraineuses, elle est en retraite pour invalidité après un congé de longue maladie car la migraine la rendait inapte à toutes fonctions. Elle était enseignante  spécialisée et est reconnue en situation de handicap.

 

Justine, 33 ans, migraineuse depuis 25 ans, première crise de paralysie dans un supermarché à l'age de 8 ans puis 1 par mois environ. Elle parvient à travailler et a deux enfants, le plus difficile pour elle est la chronicité de la douleur que rien ne calme et l’incompréhension des gens. Elle souffre et cela ne se voit pas toujours. Son souhait le plus cher se battre pour faire entendre la voix des migraineux.

 

Laeticia, 30 ans, migraineuse depuis l'âge de 12 ans. Elle a des migraines environ 1 fois par mois mais très intenses qui s'accompagnent de nausées, vomissements, bouffées de chaleur, vertiges et diarrhées. Elle a déjà essayé plusieurs traitements ainsi que des séances d’ostéopathie qui ont été un échec dans son cas.

 

Loren, 33 ans, souffrant de céphalées chroniques depuis 14 ans et de migraines depuis 17 ans. Elle ne peut pas travailler car dès le réveil la céphalée est présente et souvent se termine en migraine ce qui l'handicape dans sa vie de tous les jours et avec sa petite fille de 7 ans. Elle a décidé de se battre pour faire reconnaitre sa maladie.

 

Nous nous sommes donné pour mission de faire connaitre et reconnaitre notre pathologie.

L’état de crise migraineuse est peu connue du grand public. Nous souffrons de la stigmatisation, de la fausse représentation qui assimile la migraine à un banal mal de tête.

Nous avons donc décidé de nous mobiliser et de créer notre association pour rassembler les migraineux et devenir plus forts !

 


octobre 2018