Les informations fournies sur ce site ne remplacent en aucun cas  celles des neurologues  spécialisés. Elles sont destinées à améliorer et non à remplacer la relation directe entre le patient et le professionnel de santé.


la prévention

Comme le cerveau du migraineux est hypersensible, la prévention consiste en premier lieu à essayer de ne pas le faire réagir trop fort.

Il est sensible aux habitudes. S'il a sa dose de caféine tous les matins à 7h en semaine, le samedi à 10h il est en manque. Il lui faut sa dose d’aliments à heure régulière. Si on mange à midi la plupart du temps, le jour du barbecue où le repas est prêt à 14h il se venge. Pour les heures de repos c'est la même chose, il a besoin de se reposer à des heures régulières. Que ce soit se coucher plus tard ou se lever plus tard, il y a de fortes chances que son fonctionnement habituel soit dérangé. Le cerveau du migraineux a besoin de régularité.

Le second axe relié au premier c'est que le migraineux est sensible à certains déclencheurs. Tous les migraineux n'ont pas les mêmes. Pour certains ce sera les parfums, d'autres le chocolat... Dans la mesure du possible quand on a identifié un déclencheur, si on peut l’éviter cela évite une crise.


octobre 2018