La migraine chronique

⚠ Les informations fournies sur ce site ne remplacent en aucun cas celles des neurologues spécialisés. Elles sont destinées à améliorer et non à remplacer la relation directe entre le patient et le professionnel de santé. Mai 2021


Les mécanismes de la migraine

  1. Des facteurs extérieurs, les déclencheurs, stimulent l’hypothalamus.
  2. L’hypothalamus active les nerfs trijumeaux.
  3. Les nerfs trijumeaux libèrent des substances liées à la perception de la douleur qui sont ensuite transportées par les neurones.
  4. Ces substances provoquent l’inflammation et la dilatation des vaisseaux du cerveau.

La migraine chronique est très invalidante et pénalise le patient dans tous les aspects de sa vie quotidienne tant les répits sont rares voire inexistants pour les malades les plus atteints.

La migraine chronique n’est pas une maladie différente. La migraine chronique est une variation de la migraine. Elle concerne aussi bien la migraine sans aura que la migraine avec aura ou même les migraines plus rares. 

Le diagnostic repose sur les critères internationaux de l’IHS :

Comment devient-on migraineux chronique ?

La migraine évolue tout au long de la vie et cela peut n’être qu’une de ces variations. Les périodes avec des crises plus fréquentes et les périodes plus calmes peuvent se succéder.  

Le seuil de déclenchement des migraines varie à la hausse ou à la baisse. Des facteurs génétiques peuvent aussi intervenir. 

Le plus souvent cela s’additionne à des facteurs qui aggravent l’hyperexcitabilité du cerveau du malade migraineux :

Ces facteurs contribuent à maintenir votre seuil de déclenchement à un niveau très bas. Le seuil de déclenchement est le niveau auquel on déclare une crise. Voir onglet prévention.

Pour compliquer le tout, plus la fréquence des crises augmente, plus sensible est le cerveau comme le montre ce schéma. 

MIGRAINE ÉPISODIQUE

Migraine épisodique fréquence crise

MIGRAINE SÉVÈRE

Migraine sévère fréquence crise

MIGRAINE CHRONIQUE

Migraine chronique fréquence crise

Comment limiter les risques de devenir chronique ?

Les facteurs aggravants, point par point :

Comment soigne-t-on la migraine chronique ?

Il arrive que la migraine chronique revienne spontanément à épisodique quand elle est due à de simples variations. Parfois un changement de mode vie peut suffire.

Tout dépend de son origine. 

Si manifestement, pendant trois mois ou plus vous avez pris trop de traitements de crise, un sevrage vous sera proposé.  

Un sevrage consiste à l’arrêt total de prise de traitements de crise pendant une période. 

Cela peut se passer à l’hôpital ou à la maison. Vous pouvez en discuter avec votre médecin.  

C’est bien sûr un moment difficile. Au bout de 2 semaines les crises commencent à s’espacer. Cela permet de traiter 30 % des migraineux chroniques. Un nouveau traitement de fond est souvent mis en place. 

On agit aussi sur tous les facteurs cités ci-dessus.

Les traitements de fond de la migraine utilisés jusqu’ici sont les mêmes que pour les autres types de migraine. Changer de traitement peut aider.

Les traitements ne font pas tout. Autorisez vous à prendre soin de vous, à vous offrir des moments de bien-être, voir onglet migraine et gestion du stress. Autorisez-vous à dire non, à ne pas vous sentir coupable pour ce qui n’est pas fait. Essayez de hiérarchiser les priorités, d’aller à l’essentiel. Parfois, il faut changer de loisirs, en faire moins. Ce n’est pas un échec. C’est écouter ses besoins, ne pas s’oublier. 

Si votre corps et votre esprit se sentent pris en compte, ça multiplie vos chances. 

Le calendrier des migraines est le seul outil fiable pour surveiller l’évolution de la fréquence de vos crises et la quantité de traitements pris. 

Malgré tout, il reste une fraction de malades qui après avoir tout essayé restent chroniques et sans traitement. 

Espoir :

Les anti-CGRP et le BOTOX : deux types de traitements de fond qui ne sont pas remboursés en France en mars 2021. Ils sont indiqués pour le traitement de la migraine sévère et chronique dans le cas des patients en échec de traitements.

Les gépans : de nouveaux traitements de crise qui ne semblent pas présenter les mêmes soucis que les autres traitements. Ce qui permettrait aux patients atteints de migraine chronique de traiter chaque crise. Ils ne sont pas encore disponibles en France en mars 2021.

D’autres traitements de crise, les ditans, sont en attente. 

LA VOIX DES MIGRAINEUX AGIT POUR OBTENIR LE REMBOURSEMENT DE CES TRAITEMENTS.  

Par Sabine DEBREMAEKER, mars 2021.

Sources :

https://migraineworldsummit.com/
https://sfemc.fr/maux-de-tete/30-recommandations-et-criteres-diagnostics-ihs.html
https://ihs-headache.org/en/
https://americanmigrainefoundation.org/