migraine et sport

ce qui est compliqué

Trouver la motivation, surmonter la crainte de déclencher une crise ou simplement qu'une crise survienne, trouver la bonne durée, la bonne intensité pour éviter la crise.

quelles sont les stratégies aidantes?

Pratiquer une activité qui nous plait. La marche est ce qui est le plus facile et ça permet de s’oxygéner, de voir la nature etc... mais ça peut être la natation, le vélo, le Qi gong etc...

 

Pour débuter en tous cas, les critères de choix doivent être :

  • Une activité dont on peut allonger progressivement la durée. Partir 5 minutes s'il faut pour arriver à 20 ou 30.
  • Une activité ou on peut faire des pauses.
  • Une activité ou les pulsations cardiaques ne sont pas trop rapides. À chacun de trouver son rythme.
  • Éviter d’être trop essoufflé pour rester bien oxygéné. Le manque d’oxygène est un déclencheur.
  • Savoir écouter son corps. Trouver le juste équilibre, ne pas rechercher la performance.
  • Rester hydraté, la déshydratation est un déclencheur. Donc avoir toujours de l'eau sur soi et boire régulièrement.
  • Avoir un encas sur soi. L’hypoglycémie est aussi un déclencheur.

Les bénéfices qu'on peut en tirer :

  • La libération d'endorphines, des antalgiques produits par le corps qui de plus suscitent un sentiment de bien être, de relaxation.
  • Un moment d'évasion bienvenu.
  • Dans certains cas, marcher 10 minutes en plein air suffit à stopper un début de crise.
  • Une perte de poids légère mais progressive dans la durée. En faisant de l'exercice on augmente son métabolisme basal. C'est à dire les calories que notre corps brûle pour son fonctionnement même au repos. Plusieurs heures après l'exercice, notre corps continue à consommer légèrement plus. En étant régulier, on perd donc au moins un peu de poids.
  • Et tous les autres bénéfices pour la santé en général.

C'est parfois difficile de se motiver seul. Lors de l'inscription dans un club, il faut négocier une période d'essai et la possibilité de faire des pauses.

 


octobre 2018