Migraine et parentalité

Migraineuse et maman

Être migraineuse et maman est un véritable challenge quotidien et en même temps, une très grande fierté. En effet, parvenir à faire comme tout le monde en vivant « normalement » est un combat perpétuel.

Lors d’une transmission génétique, il faut essayer de se déculpabiliser au maximum. En aucun cas, vous n’êtes responsables de cela !

Ce qui est compliquéCe qui peut aider
Être au top : les enfants nous sollicitent.
Le regard des autres : louper une kermesse, un spectacle, un moment important …
Manquer les petits moments du quotidien, les repas du dimanche.
Un planning hebdomadaire : activité, horaires, lieux.
Un planning du mois est collé sur le frigo avec tous les RDV et les dates importantes. Il est un puissant atout !
Les repas.Le panneau pour la liste de courses. Un gain de temps et encore une fois, si la communication est impossible cela permet de compenser, le conjoint peut prendre la relève.
Un planning des repas de la semaine sur le frigo. Si un proche doit prendre le relais.
Le congélateur, à chaque plat, préparez-en un de plus à mettre au congélateur pour dépanner si besoin.
Chercher ou emmener les enfants à l’école, aux activités.Si possible, s’arranger avec des proches ou d’autres mamans pour prendre le relais.
Gérer la culpabilité.
Ne pas voir des symptômes de migraine dès que nos enfants sont un peu mal.
La discussion. Nos enfants ne sont pas idiots et ils comprennent tôt les choses. Ne pas leur mentir est donc primordial. Ne rentrez pas dans le détails et allez à l’essentiel.
Culpabiliser : ne pas pouvoir jouer avec eux ou faire les devoirs lorsqu’une crise est installée.Déculpabiliser : c’est aussi formateur pour les enfants d’apprendre à respecter les limites et les handicaps. Sans en faire une habitude, apprendre à ne pas monopoliser maman et à devenir autonome fait partie de l’éducation de tout enfant. Se rattraper plus tard. Faire des câlins.