Le yoga

YOGA & MIGRAINE

femme pratiquant du yoga

Le Yoga est un chemin pour atteindre un état de calme, de paix intérieure, de sérénité quel que soit notre état physique ou psychologique. Depuis des millénaires le yoga traditionnel propose de libérer l’homme de la souffrance et lui donner possibilité de ne pas être l’esclave de son corps, de ses émotions, de son vécu, de sa mémoire, de ses pensées…

En tant que migraineux, nous allons avoir tendance à vivre au rythme de nos migaines et rechercher constamment à ne pas avoir mal à la tête. On va donc définir notre vie en fonction de nos migaines, ce qui peut aussi tourner à l’obsession. Nos pensées seront donc en permanence focalisées sur notre état migraineux, nos douleurs à tel point que la maladie nous envahit complément : soit on a une migraine, soit on appréhende d’avoir une migraine… Alors que si nous arrivions à nous détacher de cet état physique, certes douloureux, nous pourrions percevoir que nous ne sommes pas QUE migraineux.

Notre fausse identification à notre état : JE SUIS MIGRAINEUX et presque uniquement cela… oriente notre recherche du bonheur vers l’extérieur : qui pourra me sauver ? Quel médicament me soulagera, quel médecin parviendra à nous soulager ?

Les pratiques de yoga ont été développées pour nous aider à être capable de trouver le bonheur en nous-même.

En tant que migraineux cela signifie ne plus se définir comme malade, lâcher prise sur la maladie, l’accepter comme faisant partie de nous mais pas comme nous définissant comme être humain.

Quelles sont les clés données par le Yoga traditionnel pour accéder à cet état de bien être ?

Il existe tout d’abord un certain nombre de règles de vie énoncées pour se sentir en paix avec soi même et avec les autres. Ces règles de vie nous permettent de mieux vivre, d’être plus calme et serein, moins stressé et affecté par les évènements extérieurs. En tant que migraineux nous pourrons retenir SANTOSA : le contentement, reconnaître ce qu’il y a de bien dans notre vie et SHVARA PRANIDHANA : le lâcher prise, reconnaître qu’on ne peut pas tout contrôler.

Les Asanas apportent une stabilité mentale, une bonne santé et une sensation de légèreté.

femme pratiquant du yoga

Les enchainements constitués d’étirements, de torsions et de flexions sont exécutés en conscience. Ils massent les organes internes, sollicitent les muscles profonds et articulations, stimulent la circulation sanguine et permettent un drainage efficace des émonctoires (foie, reins, etc.).

L’attention demeure fixée sur les ressentis physiques, la prise de conscience du corps et prépare au calme intérieur. Les postures doivent être tenues plusieurs minutes pour ressentir les effets et favoriser la concentration.

Le yoga postural doit être pratiqué avec douceur pour les migraineux. En effet un yoga moderne très dynamique, qui a par ailleurs des vertus d’un point de vue physique, ne sera pas recommandé pour les migraineux qui doivent trouver dans cette activité un retour au calme. Il faut éviter l’excitation et rechercher à apaiser notre système nerveux.

Le yoga renforce le système nerveux parasympathique (qui ralentit les fréquences cardiaques), il assure donc un rôle de récupération physique et favorise la digestion.

femme faisant des exercices de respiration

Les exercices respiratoires PRANAYAMA sont un excellent moyen pour calmer notre esprit agité et stressé et trouver une certaine paix intérieure.

Mettre en place une respiration consciente, lente, ample et régulière aura des effets d’un point de vue physique, tels que massage des organes, meilleure circulation sanguine… D’un point de vue psychologique, retour immédiat au calme, et en pratiquant régulièrement, une capacité méditative s’installe qui favorise un silence intérieur. Pour le migraineux, le travail respiratoire permet essentiellement de limiter le stress qui est un facteur déclenchant de migraine. Dans les cours de yoga traditionnel, les professeurs enseignent les bases du Pranayama, qui peuvent devenir des exercices simples et efficaces sur les tensions et les migraines s’ils sont faits régulièrement.

En conclusion, le yoga permet donc pour le migraineux d’accepter son état, de mieux le gérer et aussi de prévenir les crises. C’est une philosophie de vie plus qu’une gymnastique physique !

Rédigé par Émilie Marmonier.